Logo visiagora

L’inévitable évolution des cours de langues en ligne

16/04/2019 14:51

Une époque propice au changement

Nous pouvons parler de “disruption” dans ce domaine, mais qu’est-ce donc que ceci ? La disruption est le bouleversement d’un modèle existant avec des stratégies inédites. Dans ce cadre, ce sont les nouvelles technologies (mobile ou non) qui ont remodelé le paysage de l‘apprentissage. D’un côté, les applications mobiles offre aux étudiants la possibilité d'améliorer leur grammaire et conjugaison. D’autre part, on voit l'émergence de softwares munis de Chatbots et de vidéoconférences (skype ou, dans de plus rares cas, par téléphone) avec des professeurs offrant la possibilité de pratiquer sa prononciation, par exemple.

Ces modèles ont un certain nombre d'avantages, être faciles d'accès, peu coûteux et simples à promouvoir. Il est probable que ces raisons sont suffisantes pour envahir le marché, le problème étant qu’elles laissent peu de place aux alternatives. Les étudiants qui souhaitent une expérience plus immersive ou encore un retour instantané sur leur prononciation se disent que les solutions online ne sont pas encore à la hauteur de leurs attentes.

L’apprentissage des langues en ligne doit être pris au sérieux.

Dans ce monde où les frontières s'effacent, la demande pour des cours de langues poussés est de plus en plus forte. Sur le marché de l’emploi, les polyglottes sont de plus en plus demandés, le vocabulaire est de plus en plus spécifique et donc l'accès aux langues se doit d’être en accord avec ces spécificités.

De plus, on peut comprendre qu’il soit facile pour des personnes habitant une capitale européenne de rencontrer des professeurs de langue, cela le sera beaucoup moins pour quelqu’un habitant qui habite les confins d’un pays obscure. C’est dans ce genre de cas de figure que le besoin se fait le plus ressentir. En Chine, presque 100% des étudiants apprennent l’anglais et seulement 50 000 personnes sont natives anglophones dans le pays. L’accès à des enseignants qualifiés peut être plus complexe qu’il n’y paraît, c’est dans ce genre de cas de figure que les solutions online pourraient se démarquer.

A la rencontre des besoins des professionnels.

Les solutions comme nous venons de les décrire ci-dessus sont valables pour des personnes ayant envie d’apprendre une langue par curiosité ou encore des voyageurs. Elles le sont beaucoup moins pour les professionnels et c’est dans ce genre de cas de figure que les écoles virtuelles tirent leur épingle du jeu. Ses structures reproduisent un environnement de salle de classe et ce en ligne, avec tableau noir, matériel didactique, retours en directs et professeurs qualifiés. Là, les étudiants peuvent venir de partout dans le monde du monde entier et peuvent réserver leurs cours à leur convenance avec des professeurs triés sur le volet. L’avantage de cette solution réside aussi dans la possibilité de suivre un cursus complet, avec certification à la clef. Elles restent moins coûteuses que leurs équivalents “physiques” sans en perdre la saveur. C’est aussi un marché florissant. En 2017, 10% de l’apprentissage des langues se faisait en ligne et, d’après Ambient Insight, on peut espérer que cela monte à 32% d’ici 2022.

Bref, l’école virtuelle semble être la solution la plus aboutie pour conserver la flexibilité qu’offre la toile sans sacrifier la qualité de la formation.