Logo visiagora

Quel est votre profil d’apprentissage ?

25/03/2019 19:59

Il y a autant de manières d’apprendre une langue que de personnalités, le tout est de savoir où l’on se positionne pour pouvoir optimiser son apprentissage. Ce n’est jamais chose aisée mais on peut simplifier tout ça en étant honnête avec soi-même et en se définissant justement. C’est pourquoi, dans cet article, nous allons vous aider à vous situer dans les divers profils. Ne vous inquiétez pas, il n’y en a pas de mauvais, ils sont définis pour pouvoir vous trouver la manière d’apprendre la plus en adéquation avec votre personne.

Visuel ou auditif ?

Les différents types de mémoires définissent par quel biais votre cerveau va le mieux enregistrer les informations à long terme. Avant de poursuivre,il nous faut définir ces différentes formes de mémoire :

  • Le visuel est celui qui est sensible à ce qu’il voit;
  • L’auditif est celui qui est sensible surtout à ce qu’il entend.

Une fois que vous vous êtes positionné, il faut ajuster vos stratégies d’apprentissage. Être visuel va vous pousser à réaliser des schémas, utiliser un code de couleurs dans vos feuilles de vocabulaire afin de mieux retenir les informations. Alors que quelqu’un d'auditif aura plutôt recours à des moyens mnémotechniques pour ancrer l’information.

Extraverti ou introverti ?

La prise de parole ne vous fait pas peur ? Capter l’attention n’est pas un problème ? Vous avez une âme de star ?Si oui, vous êtes certainement quelqu’un d’extraverti.

Si, au contraire, on vous définit comme étant calme, posé et réfléchi, nous aurons plus tendance à dire que vous êtes une personne introvertie.

Les deux ont leurs côtés intéressants et on peut aussi très bien se retrouver dans un peu dans chacun des profils (on parlera alors d’ambivertis, ceux qui peuvent être introvertis en fonction d’une situation et extravertis en fonction d’une autre).

En quoi ceci va influencer l’apprentissage ? Un extraverti aura naturellement tendance à apprendre sur le tas, en parlant sans peur, saisissant chaque occasion de converser. Son problème est qu’il n’aura pas le réflexe d’étudier son vocabulaire et sa grammaire mais apprendra par essai/erreur. L’introverti, lui, préfèrera étudier encore un peu (pour ne pas dire toujours plus) plutôt que de prendre la parole. Les deux devraient apprendre un peu l’un de l’autre.

Détendu ou obnubilé ?

L’apprentissage d’une langue est un défi et chacun sa manière de faire face à ce genre de situation. Vous considérez que vos occupations actuelles resteront au premier plan et que le temps restant sera suffisant pour améliorer votre niveau ? Il y a une petite voix au fond de vous qui vous dit que vous allez vous améliorer tout seul et vous avez envie de l’écouter ? Vous êtes quelqu’un de détendu.

Si, au contraire, ce nouveau défi devient votre marotte et que vous ne pouvez plus penser à autre chose, on dira que vous êtes un chouia obnubilé. Tout votre temps y passe et même le contenu qui nourrit votre temps libre a changé de nationalité ? Oui, c’est bien ce que l’on disait.

Les deux comportements ont leurs avantages et inconvénients, le mieux étant de trouver l’équilibre entre ces deux extrêmes. Les personnes détendues auront du mal à allouer du temps de leurs occupations et pourront se retrouver frustrées si elles y sont contraintes. D’autre part, les personnes obnubilées auront de fortes attentes au niveau des résultats et pourront se retrouver découragées si leur évolution n’est pas celle souhaitée.

Tranquille ou anxieux ?

Le caractère détendu ou obnubilé d’une personne définit sa relation personnelle avec l’apprentissage, ici nous allons plutôt définir comment vous percevez les autres dans ce même contexte.

L'échec ne vous embarrasse pas, il fait partie de votre système d’apprentissage, et vous prenez la parole sans craintes ? Si le message ne passe pas, vous expliquez avec d’autres mots, vous mimez ou utilisez tout autre moyen de faire passer l’information ? Votre approche est donc plus tranquille qu’anxieuse.

Vous êtes régulièrement préoccupé par l’image que vous renvoyez, le contrôle de celle-ci prend beaucoup de place dans votre esprit ? Votre réponse face à ce manque de contrôle est souvent l’étude accrue des sujets, un entraînement encore plus important mais cela ne résulte pas souvent sur une prise de parole ? C’est sûrement que votre anxiété vient vous tarauder.

Les moments d’activité.

C’est bien connu, certains sont du matin et d’autres beaucoup moins. Savoir se positionner dans ce spectre permet de choisir le moment où vous serez le plus à même d'emmagasiner de l’information sur le long terme.

Votre profil

Après cette lecture, vous pouvez déterminer votre profil comme par exemple introverti à la mémoire visuelle et plus actif la nuit ou bien extraverti, légèrement anxieux et noctambule.

Tout ceci vous permettra d’être plus conscient des meilleurs moments pour étudier. Les profils importent peu car ils comportent tous leurs qualités et leurs défauts, il faudra donc composer avec. Il n’y a donc pas de méthode universelle mais bien la possibilité d’en composer une qui vous conviendra.

Nos conseils

Cela peut être frustrant de se retrouver dans un environnement d’apprentissage qui ne vous prend pas en compte, là où vos spécificités sont abandonnées pour “le bien du plus grand nombre”. La flexibilité que propose l’outil Visiagora vous permet de créer un cours correspondant parfaitement à votre profil. Vous choisissez le moment de la journée qui vous convient le mieux, le professeur qui a le profil le plus adapté à vos besoins parmi les professionnels triés sur le volet que nous mettons à votre disposition. De la sorte, nous sommes certains de trouver chaussure à votre pied.