Logo visiagora

Quelques conseils pour apprendre une ou plusieurs langues

24/03/2019 18:25

Motivation

La motivation est à la base de toute action dans l'apprentissage d’une langue, elle est primordiale. Il faut donc se trouver une bonne raison d’apprendre une langue. Le soleil espagnol, les sonorités de l’italien ou l’envie de comprendre ce qui se raconte dans les chansons anglaises poussent plus à apprendre que “je dois faire ça pour le travail”. La curiosité pour les langues et les cultures du monde reste le meilleur des moteurs.

Immersion

Peu importe la technique utilisée, il faut essayer de pratiquer la langue quotidiennement. Le mieux étant de trouver chaque jour une ou plusieurs raisons de regarder du contenu dans cette langue. L’actualité mondiale peut être suivie dans n’importe quelle langue, de plus la façon dont elle est présentée pourra vous donner des informations sur la culture locale. Vous voulez réaliser un osso bucco ? Allez voir la recette dans la langue que vous apprenez ! La musique rythme vos journées ? Cherchez les artistes tendance dans cette même langue !

Démarche active

Utilisez dès le début ce que vous avez appris. Au plus vous prendrez cette habitude, au plus vous étendrez votre zone de confort et ce, même si vous ne connaissez que très peu de mots. Il faut s’habituer à essayer, encore et encore, pour pouvoir prendre confiance en soi et s’améliorer rapidement.

Se trouver un partenaire

Apprendre une langue c’est partager un langage commun avec une culture, un pays, des personnes, … Et pour partager il faut quelqu’un avec qui le faire. Très tôt dans votre apprentissage, il vous faudra trouver un partenaire pour mettre en pratique ce que vous avez appris. De cette manière vous allez ancrer bien plus rapidement votre vocabulaire et votre grammaire.

Ne plus penser dans sa langue maternelle

Les schémas de réflexion ne sont pas les mêmes d’une langue à l’autre. Certes, s’ils ont une racine commune, on peut retrouver des structures similaires mais généralement il faut changer son état d’esprit. Ne plus penser en sa langue maternelle peut s'avérer compliqué et pourtant mais cela vous fera évoluer significativement.

Poser des questions, tout le temps, comme un enfant

L’idée n’est pas de retourner à l'âge des caprices et autres enfantillages mais bien de redevenir le petit garçon curieux ou la petite fille curieuse que vous étiez il n’y a pas encore si longtemps. On entend souvent dire que les enfants apprennent plus vite que les adultes, or de récentes études démontrent qu’il n’en est rien ! Il n’y a pas de lien de corrélation entre l'âge et la courbe d’apprentissage, grand bien nous fasse, mais c’est l'attitude qui change beaucoup. Les tabous, la peur de l’erreur et du regard des autres sont bien moins présents chez nos petits chérubins et cela leur permet une liberté que l’on s’interdit.

Quitter sa zone de confort

Il faut s’habituer au plus vite à l'embarras que peuvent causer les erreurs. C’est avec elles qu’on apprend et au plus on se trompe, au plus on évolue ! Il va falloir se lancer dans la narration d'événements, dans l’humour et encore bien d’autres aspects que vous ne maîtrisez pas encore.

Retournez-y en vous parlant

Toujours être dans un espace non maîtrisé peut s’avérer fatiguant, et quoi de plus rassurant que de se recentrer sur soi-même ? On se parle tous les jours, on réfléchit et donc pourquoi pas le faire dans la langue que l’on apprend. Cela peut paraître étrange au premier abord mais d’une part, on s'entraîne à ne plus penser dans sa langue maternelle et d’autre part, on met en pratique ce que l’on a appris, ce qui permet d’oublier à moindre mesure les informations emmagasinées.

Conclusion

Chaque langue est un prisme par lequel on peut voir le monde d’une manière différente. En découvrir une nouvelle c’est se donner l’occasion de voir les choses sous un autre angle. Même celles qui se ressemblent fortement ont des différences notables, elles sont le reflet des manières de penser, des différences de mentalité. Ne parler qu’une seule langue est une bien triste manière d’aborder un monde si varié, donc pourquoi ne pas tenter sa chance ?